L’intérêt de collaborer avec un spécialiste comptable qui correspond bien au consultant

L’intérêt de collaborer avec un spécialiste comptable qui correspond bien au consultant

décembre 23, 2022 0 By Zozo

Le consultant est libre de choisir son collaborateur, qui exerce sa fonction de manière indépendante ou en tant qu’auxiliaire d’une société de conseil. De plus, le consultant est un professionnel libéral, il est donc soumis aux obligations comptables. Le comptable pour Consultant peut remplir différentes fonctions. Il est le garant d’une administration correcte et légale.
Chaque consultant est libre d’exercer son travail avec n’importe quel collaborateur. De ce fait, il lui est possible d’engager un comptable ou non. Pourtant, il est préférable que le consultant confirme la prise en charge de votre compatibilité avec un expert.
En effet, il est très difficile de gérer à la fois la comptabilité et de s’occuper du métier de conseiller client de consultant.

Spécialiste comptable pour consultant

Ce devrait être candidat au titre de consultant indépendant au cabinet de conseil. Il s’occupe de la mission comptable au sein de chaque entreprise.

Un avantage utile pour les entreprises individuelles

Le consultant peut travailler en tant que professionnel indépendant dans une entreprise individuelle. Il y a de grands choix possibles entre les différentes formes d’entreprise individuelle. L’EI, l’EIRL, l’EURL sont différentes formes de sociétés individuelles parmi lesquelles choisir. Quant au régime qui soumit au conseiller, on peut en distinguer deux :

Il y a le micro régime BNC, ce sont des régimes destinés aux entreprises de petite taille. Le recours à un expert-comptable peut être nécessaire dans ce régime. Le consultant a l’aptitude d’assurer une gestion correcte de comptabilité par lui-même. Pour ceux qui sont régis aux régimes supervisés autonomes en micro-BNC il n’y a qu’une seule obligation, le Journal des Recettes et Débits.

Par contre, pour ceux qui sont soumis aux régimes de déclaration contrôlée, il est soumis à une comptable obligatoire plus ou moins importante. C’est pourquoi ce régime nécessite l’intervention d’un spécialiste comptable. Quant aux missions, il repose sur un sous-régime compatible de déclaration contrôlée dont on distingue le journal de recettes et de dépenses, de l’établissement du compte de résultat et du bilan. Il est préférable de le confier à un expert comptable consultant compétent.

Le service comptable pour les sociétés libérales

Comme les individus entreprenants, les sociétés libérales se présentent sous différentes manières. Il y a la SARL, SAL, SERAL etc. Obligations comptable d’une société libérale ne peut être gérer que par des Experts. On n’a pas donc d’autres choix que d’embaucher un comptable. D’ailleurs, les sociétés libérales sont soumises à la même obligation comptable que les sociétés comptables. Ils doivent tenir un livre de journal. Il s’agit de saisir les fluctuations des dépenses des sociétés mais aussi des revenus acquis. Le compte annuel doit également être établi sous la forme d’un compte administratif général de la société. Il est impérativement à déposer aux greffes du tribunal.

Les obligations fiscales du consultant

Comme la Management des obligations Comptables, l’expert-comptable assure également l’administration correcte de la fiscalité. En parlant de consultant indépendant, il est soumis aux impôts sur le revenu. Ce qui signifie qu’il doit acquitter ses obligations comptables et fiscales conformément aux obligations légales. Il n’y aura pas de compte de résultat pour les sociétés physiques utilisant le régime des micro-BNC. Ainsi, le montant fiscal à payer est calculé à l’aide d’une majoration fiscale de 34 %.

Quant aux régimes de Déclaration Contrôlée, il est soumis à une déclaration de résultat. L’obligation fiscale est imposée à partir du bénéfice de l’entreprise. Quant aux sociétés, ses impératifs fiscaux sont compliqués et difficiles à gérer. Il doit acquitter des impôts sur la Société. Comme en comptabilité contrôlée, ils sont déduits des profits solides rendus lors de la déclaration du résultat. À part cela, la société doit également collecter diverses déclarations fiscales auprès de l’entreprise. Ils sont également soumis à des liasses fiscales.